Bicarbonatage, où le nettoyage de l’alu et des chromes en douceur

Nettoyer l’aluminium n’est pas toujours aisé.
Parfois il est tellement encrassé, qu’on hésite à entreprendre sa remise en état.
Il est pourtant simple et rapide de lui rendre un aspect propre.
Pas neuf, il ne s’agit pas de lui redonner son allure d’usine, mais de le nettoyer en lui laissant une patine d’usage, et surtout sans le blesser ou le marquer. En effet, les méthodes de grenaillage traditionnelles ne sont pas adaptées au tendre aluminium, les microbilles ou le sable l’attaquent trop fort, le marquent en laissant un aspect granuleux et disgracieux.

La première étape est de démonter complètement la pièce, retirer tout boulon, toute pièce fixée, et tout roulement.
La nettoyer avec du pétrole désaromatisé, ou mieux, du kerdane (pétrole pour les poêles sans cheminée). Les avantages de ce dégraissant et qu’il n’est pas explosif, pas nocif et nettoie bien mieux que l’essence.

Une fois débarrassées de leur crasse, les pièces seront séchées, et seront ainsi prêtes à l’étape de nettoyage.

Ce qu’il vous faut:
– Un bon compresseur, j’ai un 50L 2.5CV, c’est un peu juste, mais cela suit à peu près
– Un pistolet à sabler. Inutile d’investir dans des matériels hors de prix. Si vous en avez déjà un, il ira très bien, et ce n’est pas le bicarbonate qui va vous l’user… Sinon, prendre un modèle de base à une vingtaine d’euros sur la Bay ou sur Mamazon… ou mieux, chez le quincailler du coin.
– Du bicarbonate de soude. N’achetez pas en supermarché, le kilo est hors de prix. Je me fournis chez un ami agriculteur, le bicarbonate est utilisé comme complément alimentaire pour les bovins. Le précieux arrive en sacs de 25 Kg, pour moins de 20 euros du sac… Prenez garde de le stocker bien au sec, surtout une fois le sac ouvert. Je le stocke dans un seau à couvercle étanche.
– Un bac assez grand, pour faire les pièces, limiter les projections, et récupérer un tant soit peu du bicarbonate qui pourra être réutilisé.
– Un espace à découvert. Le bicarbonate a l’idée saugrenue d’être léger et de voler partout, alors en intérieur, imaginez la couche de poussière salée qui se sera déposée. Privilégiez un espace au grand air, et tant qu’à être utile, trouvez vous une place à désherber, le bicarbonate est un excellent et redoutable ennemi des herbes folles dans votre allée. Il ne tache pas, nettoie, les traces blanches disparaissent à la première pluie. Les mousses et autres lichens ne lui disent pas merci non plus… Mais vous oui 🙂
une table ou un support à votre convenance pour travailler à la bonne hauteur
– Si le bicarbonate de soude n’est pas nocif et même bon pour la santé, portez des protections, notamment pour les yeux et le nez, c’est assez désagréable quand ça vole dans les yeux…

La suite en images:

Mise en place du plan de travail
Le consommable
L’arme du crime
Les victimes
On plonge le bec de succion dans le sac de bicarbonate. Il faudra le déplacer périodiquement.
En place !
Le pistolet. Il me semble que la buse est fine, je ne me souviens plus.
C’est parti !
Résultat après bicarbonatage
Ne pas oublier de rincer abondamment à l’eau les pièces, et de les sécher
Terrain désherbé, c’est en deux en un !
Avec ce que j’ai avalé, je ne devrais pas avoir de souci de transit pendant quelques jours, c’est donc un trois en un !!!

Voilà donc une méthode simple et peu couteuse, respectueuse des pièces et de la matière d’aluminium.
Ici j’ai fait également le chrome des jantes, qui n’a aucune trace de l’opération.
Il sera ultérieurement possible de polir ou de polisher les pièces, si on aime le brillant blingbling !
A vos pistolets !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.